Championnat à vingt clubs : une charge financière supplémentaire redoutée

Les organisateurs du championnat national ont décidé de revoir, à la hausse, le nombre d’équipes qui vont participer à la saison 2014-2015. Une augmentation jugée inopportune par certains responsables des clubs, notamment à cause des moyens financiers limités. 

 

La Linafoot souhaite atteindre le standard Fifa. (Photo DR)

La Linafoot souhaite atteindre le standard Fifa. (Photo DR)

La Ligue nationale de football (Linafoot) évoluera, la saison 2014-2015, avec vingt équipes, au lieu de 16, comme l’année dernière. Le président de cette instance organisatrice du championnat national, Simon Kayoyo, l’a annoncé lors de l’assemblée générale ordinaire organisée, le 9 août, à Kinshasa. Selon lui, ce changement va permettre aux équipes qualifiées pour les compétitions africaines de livrer beaucoup de matches.

« Nous ne refusons pas l’augmentation des clubs dans ce championnat, mais cette proposition nous semble malvenue d’autant plus que le principal sponsor du championnat vient de se retirer », déclare un dirigeant du club. La société de téléphonie mobile, Vodacom, qui sponsorisait ce championnat avec, notamment, une prime de 100 000 dollars pour le vainqueur, a perdu la main. « Vingt équipes, oui, mais le problème fondamental reste celui des moyens que peuvent avoir ces clubs pour effectuer tous les déplacements puisqu’il faut jouer en aller et retour. Nous risquons d’avoir une compétition sans efficacité parce qu’il y aura beaucoup de forfaits, faute des moyens de déplacement des clubs », estime un analyste sportif.

Le problème fondamental reste celui des moyens que peuvent avoir ces clubs pour effectuer tous les déplacements puisqu’il faut jouer en aller et retour. Nous risquons d’avoir une compétition sans efficacité parce qu’il y aura beaucoup de forfaits, faute des moyens de déplacement des clubs  

Analyste sportif

Du côté des dirigeants de la ligue, on avance l’argument de la conformité au standard international : « Nous avons toujours été critiqués par rapport au nombre de matches que nous organisons dans notre championnat. Evidemment, nous somme en deçà du standard Fifa», a expliqué Simon Kayoyo, président la Linafoot. Il a, toutefois, indiqué que l’assemblée a accepté cette proposition, mais que des réflexions continuent « pour voir comment monter ce championnat avec 20 équipes ».

La Linafoot s’est jouée avec 16 équipes, l’année dernière, dans sa première phase. Huit équipes ont été qualifiées pour la phase de groupe, reparties en deux pools. A l’issue de cette étape, quatre clubs étaient qualifiés (deux par groupe) pour jouer le play-off remporté par le TP Mazembe de Lubumbashi. Il a été talonné par Sanga Balende. L’AS. V. club, quant à elle, a occupé la 3e place.

Ce championnat devra également changer d’appellation, a promis le président de la Fédération congolaise de football association (Fecofa), Constant Omari Selemani, invité à ces assises. Il a ainsi profité pour annoncer le désengagement de Vodacom. « La Fédération a reçu la correspondance de cet opérateur de téléphonie mobile, nous annonçant sa volonté de ne plus renouveler le contrat », a-t-il dit. Il a souligné que la fédération est en train de négocier avec d’autres partenaires, pour continuer l’organisation de ce championnat.

« En prenant acte de la position de Vodacom, quand on va finaliser les négociations en cours, on devra changer d’appellation », a-t-il souligné. Ce changement est obligatoire parce que le championnat portait, jusque là, le nom du sponsor qui vient de se désister.