Des engagements à hauteur de plus de Usd 1,5 milliard pour des investissements dans le secteur agricole

Des-engagements-à-hauteur_content

By Alain Mukeba, USAID [Public domain], via Wikimedia Commons

Le premier « Business Meeting » (Réunion d’affaires) pour le financement du Programme national d’investissement agricole (PNIA) a fermé ses portes à Kinshasa, à l’issue de deux jours de travaux.

Organisé du 7 au 8 novembre dans la Capitale congolaise, cette réunion avait pour objectif de sensibiliser tous les acteurs pour soutenir la mise en œuvre coordonnée des priorités nationales de développement agricole, dans un cadre partenarial, avec des ressources financières conséquentes.

Le gouvernement congolais et ses partenaires parmi lesquels la Banque Mondiale, la Banque africaine de développement et l’USAID aux assises du « Premier Business » se sont engagés pour  financer à plus de Usd 1,5 milliard le secteur agricole en RDC.

Cette déclaration a été faite à l’issue des travaux de deux jours qui ont regroupé les membres des gouvernements central et provincial, les partenaires financiers et techniques, les investisseurs tant nationaux qu’internationaux, le secteur privé ainsi que les Organisations de la société civile.

Le ministre congolais délégué aux Finances, Patrice Kitebi a indiqué que le gouvernement s’est engagé à orienter ses interventions vers l’engagement d’une enveloppe budgétaire toujours croissante, l’appui aux parcs agro-industries à travers le pays; l’appui à la structure des organisations  paysannes et à leurs activités à travers les campagnes agricoles; la mise en place à bref délai du Fonds national de développement agricole ; l’intervention du FPI (Fonds de promotion de l’industrie) pour un montant de Usd 80 millions, soit Usd 10 millions par an en huit ans.
Quant à la Banque Mondiale, elle s’est engagée pour un montant de Usd 388 millions de dollars et la Banque africaine de développement (BAD) pour un montant de Usd 360 millions. L’Union Européenne a fait part d’un montant de Usd 50 millions.

L’USAID est entrain de mettre en place une nouvelle stratégie de développement pour ses interventions en RDC durant les cinq prochaines années, a-t-on fait savoir. Cette institution va collaborer étroitement avec les partenaires du ministère de l’Agriculture et du développement rural et le secteur privé pour aligner ses activités agricoles sur les cinq piliers du PNIA afin de mieux soutenir la RDC. Toutes ces interventions des partenaires et secteur privé seront orientées dans les cinq programmes du PNIA à savoir : la promotion des filières agricoles et de l’agri-business; la gestion de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et des réserves stratégiques; la recherche, la vulgarisation et enseignement agricole; la gouvernance agricole, le genre et renforcement des capacités humaines et institutionnelles; l’adaptation aux changements climatiques.

Invitation pour les investissements dans toutes les provinces du pays

Le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Jean-Chrysostome Vahamwiti qui représentait le Premier ministre Matata Mponyo aux assises de Kinshasa a, dans son mot de clôture, remercié les partenaires et le secteur privé pour leurs déclarations d’investissement dans le PNIA avant de les inviter à investir dans toutes les provinces du pays.

Aux organisations paysannes, M. Vahamwiti leur a demandé de s’organiser et se structurer de façon à être des partenaires fiables vis-à-vis des autres acteurs, surtout pour accéder aux crédits.