Deux millions de dollars pour une cure de jouvence

Un véhicule  dédié au  transport des produits pétroliers

Un véhicule dédié au transport des produits pétroliers

Après la reprise des activités de vente au réseau de distribution, la Congolaise des hydrocarbures (Cohydro) a rajeuni l’un de ses trois pousseurs, le M/S Mbenga, ainsi que  la barge Cohydro X, qui viennent de passer plusieurs mois dans les ateliers de Chanimétal.

Les travaux effectués sur le pousseur ont consisté essentiellement au carénage de la coque et de la superstructure, ainsi qu’à la remotorisation et à la remise en conformité avec les nouvelles normes de sécurité en matière de transport des produits inflammables. Deux ensembles propulsifs neufs, de marque Baudouin, de 600 chevaux-vapeur à 1 800 tours par minute chacun, ont été installés sur le bateau. Ces moteurs donnent au pousseur une puissance de 1200 chevaux-vapeur, ce qui lui permet de propulser jusqu’à 3500 m3 de carburants. Une machine à gouverner neuve a spécialement été commandée pour le Mbenga. La réparation de la barge-citerne Cohydro X, a quant à elle, porté sur le carénage, la manutention, la mécanique à bord et la mécanique-atelier, la chaudronnerie, la tuyauterie, ainsi que la peinture. Le coût total pour l’achat des moteurs et les travaux de réhabilitation du pousseur et de la barge est estimé à au moins 1,488 millions euros et 122, 268 dollars. Tous les travaux ont été réalisés sur fonds propres de la Cohydro, en dépit des difficultés conjoncturelles auxquelles elle fait face depuis quelques années. Cet effort entre dans le cadre des objectifs prévisionnels pour cette année 2014 dans le domaine du transport des produits pétroliers par la société qui projette de transporter jusqu’à 63 000 m3. Outre l’achèvement de la remotorisation et du carénage du M/S Mbenga, ainsi que la réparation de la barge-citerne, la Cohydro prévoit d’assurer le carénage et la mise en conformité d’une autre barge  aux normes internationales de transport des produits inflammables, ainsi que la constitution d’un stock de pièces de rechange et des huiles pour la flotte fluviale. Le M/S Mbenga  a été construit en 1977. Après un dernier carénage effectué en 2003, le souci d’efficacité et de conformité aux normes de sécurité dans le transport des hydrocarbures a nécessité son immobilisation depuis avril 2011, en vue d’une réhabilitation complète. A la suite de cette opération, la flotte de la Cohydro affiche désormais complet, avec deux autres unités flottantes opérationnelles, à savoir, le M/S Tilapia et le M/S Mokonga.

Cette année, les principaux objectifs que poursuit l’entreprise sont, en matière de distribution des produits pétroliers, l’importation de 29.490 m3. Elle compte par ailleurs importer et vendre un total de 42,00 m3 de lubrifiants. Il est également question d’achever les travaux de construction de deux nouvelles stations conventionnelles à Kananga et à Gemena, de réhabiliter des stations-service et d’implanter des stations mobiles grâce au matériel existant. Dans le domaine de l’exploration-production, la société compte acquérir en propre des blocs pétroliers des bassins sédimentaires du pays pour la consolidation de sa position à travers une prise de parts d’intérêts dans ces blocs. zc