Engagement des architectes congolais à contribuer pour une véritable transformation de la RDC

Un immeuble en contruction au centre ville (Gare centrale), (photo BEF)

Un immeuble en contruction au centre ville (Gare centrale), (photo BEF)

Les architectes congolais regroupés au sein de la Société des Architectes de la RDC (SAC) ont pris l’engagement, lors de l’Assemblée générale tenue le week-end dernier au Grand Hôtel de Kinshasa, de contribuer pour que la RDC, un pays post-conflit en pleine reconstruction se transforme à la lumière de grandes nations d’Europe, d’Asie ou d’Amérique où toutes les constructions doivent répondre aux standards internationaux. Cet engagement, ont-ils rappelé, répond au devoir de servir les intérêts tant du public que de la nation. En effet, il est important que la RDC grandisse en suivant une technologie appropriée en matière de gestion des espaces urbains. Pour ce faire, les architectes doivent être mis à contribution car ils ont une vision poussée dans le domaine.

La SAC s’est dit encouragée par la volonté du Gouvernement de l’associer dans la conception et la matérialisation de différents projets relatifs à la modernisation des agglomérations du pays. A ce sujet, l’assemblée a exhorté chacun des membres d’apporter son expertise sur le plan directeur d’un schéma d’orientations stratégiques d’aménagement de la zone-Nord de Kinshasa, reprenant les communes de la Gombe, de Lingwala, de Kasa-Vubu et de Bandalungwa. Cette étude sollicitée par le Gouvernement, dans la perspective de la modernisation de cette partie de la capitale doit tenir compte des réalités et des spécificités de chaque commune et de la culture des populations qui y habitent.

Sur le plan interne, la SAC a insisté sur la formation continue des architectes, à la lumière de l’évolution de la technologie. Ainsi, il a été annoncé l’organisation très prochaine au niveau de l’Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme (ISAU) à Kinshasa, une conférence-débat ayant pour thème :’’Enjeux des questions d’aménagement en partenariat avec l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et la tenue en juin 2014 d’un « Salon du bâtiment » qui va s’articuler autour des communications scientifiques en rapport avec le métier d’architectes.

Par ailleurs, la SAC s’est enrichie pour avoir accueilli en son sein une centaine de jeunes architectes congolais, issus de six dernières promotions (2008-2013) de l’Institut des Bâtiments et des Travaux Publics(IBTP) et de l’ISAU. Les nouveaux venus ont été appelés à suivre un stage professionnel pendant deux ans pour s’imprégner des réalités de terrain sous l’encadrement des aînés. Pour matérialiser leur incorporation, il a été remis à chacun à titre symbolique, un kit complet comprenant notamment des documents relatifs au contrat type, à la déontologie, à l’honoraire, au permis de bâtir et au contrat d’architecture. L’assistance a été aussi informée de la présence de quatre architectes congolais qui suivent la formation en qualité de doctorant à l’Université Libre de Belgique.

La SAC est membre de l’Union Africaine des Architectes (UAA) et de l’Union Internationale des Architectes (UIA)