Le volume des échanges commerciaux entre la Rdc et la Turquie évalué à 65 millions Usd

Des sacs de ciment gris importé de la Turquie dans un dépôt de Kinshasa.

Des sacs de ciment gris importé de la Turquie dans un dépôt de Kinshasa.

Le volume des échanges commerciaux entre la RDC et la Turquie est évalué annuellement à 65 millions USD dont 41millions USD d’importation turque et 24 millions pour la RDC. L’Ambassadeur de la Turquie en RDC, Bekir Uysal qui a donné l’information à l’ouverture mercredi du Salon international du commerce et de l’industrie qui se tient dans l’enceinte de la Foire Internationale de Kinshasa a précisé que la RDC importe de la Turquie plusieurs produits dont le ciment gris, les maisons préfabriquées, les machines et appareils électroménagers ainsi que des produits textiles.

Pour leur part, a ajouté le diplomate, les investisseurs de son pays s’intéressent en RDC au secteur de construction et celui de commerce des biens et services, en  indiquant que les deux pays se sont engagés à travailler pour favoriser une croissance durable de l’économie et de l’industrie en vue de permettre une meilleure vie des populations. Il a noté que l’objectif principal du premier Salon international du commerce et de l’industrie organisé par Atlantic exhibition, une firme turque et ses partenaires est d’augmenter le volume de coopération entre la RDC et la Turquie et partant de créer des liens entre les hommes d’affaires de deux pays. Il a indiqué également que c’était l’occasion d’exposer des produits de différents pays en vue de les faire connaitre à la population et attirer les investisseurs.

Prenant la parole à son tour, le président de la chambre de commerce RDC-Turquie a rappelé que « la chambre de commerce » est une structure où les hommes d’affaires se retrouvent pour puiser des informations utiles » avant de lancer un appel vibrant aux investisseurs turcs et autres à créer des emplois adéquats pour les congolais avec un salaire décent. A ce sujet, il s’est réjoui que 40 entreprises congolaises et 90 étrangères exposent au Salon. Le ministre de l’Economie et Commerce, Jean Paul Nemoyato a fait savoir pour la circonstance que l’organisation de ce premier Salon répond au souci du gouvernement d’améliorer la situation économique de la RDC, en ouvrant le pays à l’extérieur. Il a ajouté qu’elle s’inscrit dans le cadre des réformes amorcées depuis 2001. Il a souligné que par cet échange, les investisseurs congolais vont nouer des liens de coopération avec leurs collègues du monde entier qui peuvent désormais investir en toute sécurité grâce notamment à l’amélioration du climat des affaires et à la paix retrouvée après la guerre à l’Est du pays. Nombreux pays dont la Turquie, le Nigeria, la Côte d’Ivoire, la Hollande et la RDC exposent différents produits aux stands de la Fikin.