Les architectes prennent le respect des normes dans l’immobilier

Les architectes tiennent au respect des normes, (Photo BEF)

Les architectes tiennent au respect des normes, (Photo BEF)

Depuis quelques années,  l’on assiste en RDC à un boom immobilier avec des maisons qui sortent de terre, d’une manière vertigineuse, aussi bien à Kinshasa que dans de grandes villes des provinces, même sur des sites des plus inattendus. Cette situation a eu pour conséquence que tout le monde veut se ruer vers le secteur où l’on sent déjà péril en la demeure. Pour preuve, la mémoire se souviendra des immeubles qui se sont écroulés ou se retrouvent en fissuration à Kinshasa.

Pour remettre de l’ordre dans le secteur, la Société des architectes du Congo (SAC) vient de lancer la sonnette d’alarme en rappelant ses membres au respect des normes. En effet, le président de la SAC, Elikia Sabwe qui s’est confié à a presse, a déclaré que toutes les préoccupations liées notamment aux normes seront abordées au premier Salon de l’architecture, de l’immobilier, du bâtiment et des travaux publics(SARIBAT),prévu du 23 au 27 juin 2014 avec comme thème général :’’Droit à la vie durable :vision et enjeux’’.Pour lui, ça sera l’occasion d’échanger sur tout ce qui entoure le travail de l’architecte car, a-t-il ajouté, «autant le travail du médecin se concentre sur la vie de l’homme, autant celui de l’architecte l’est sur la vie des ouvrages. Combien de fois les maisons, les routes et les ponts ont)ils déjà tué, pacque mal conçus !» Il a encore noté l’importance que revêt ce Salon pour les opérateurs du secteur en ce moment où la RDC s’est engagée dans la phase de la reconstruction et la modernisation de ses infrastructures de base. Cette rencontre offrira d’énormes opportunités de rencontres et d’échanges entre les professionnels et les décideurs du secteur du bâtiment et des branches associées.

Pour parvenir aux échanges fructueux, le Salon sera articulé autour de deux axes à savoir, le volet scientifique où il est prévu un colloque sur les perspectives d’amélioration de la qualité architecturale et le volet exposition. Ce dernier est compris comme une vitrine des stands où l’on retrouvera des architectes et autres opérateurs comme des décorateurs, des paysagistes, des ingénieurs et bureaux d’études présenter leurs offres au public.

En réponse à une question de la presse, le président de la SAC a dit qu’un architecte n’est pas un charlatan qui travail sur les estimations. Un architecte fait un travail technique et chiffré. Il étudie la qualité du sol et fait son devis pour l’achat des matériaux conséquents et adaptés à ce sol. C’est parce que plusieurs personnes ont peur des exigences et de la rigueur de l’architecte qu’elles recourent aux gens qui vont leur présenter un devis réduit, avec des conséquences que tout le monde déplore ces jours.