L’Ista engagé dans la formation de l’élite et dans le développement du pays

Centre d’études et de recherche sur les énergies renouvelables à l’Ista, (photo BEF)

Centre d’études et de recherche sur les énergies renouvelables à l’Ista, (photo BEF)

L’Institut supérieur des techniques appliquées, ISTA, est l’un des établissements du secteur public de l’enseignement supérieur et universitaire de la République Démocratique du Congo. L’Ista, soutient son Directeur général, ressemblait avant son avènement à un institut des troubles accélérés. Un institut infecté et infesté par des réseaux maffieux qui avaient pris l’Ista en otage. Conséquence, des troubles à répétition, la perquisition des véhicules des particuliers par des étudiants et dont la plupart n’étaient pas inscrits régulièrement. Et l’image de l’établissement censé former des techniciens de haut niveau s’est sensiblement ternie.
L’arrivée du Professeur Pierre Kasengedia en 2011 suscite un réel espoir au sein de la communauté de l’Institut supérieur des techniques appliquées. Grâce à son savoir-faire, son esprit du dialogue et surtout à son dynamisme, le Dg Pierre Kasengedia parvient à redorer l’image ternie de son institution. Un établissement qui compte six départements notamment l’électricité, l’électronique, la mécanique, l’aviation civile, la météorologie et la maintenance du matériel médical.
« L’Ista se porte bien, il y règne une accalmie, chose qui n’existait pas avant, il y a véritablement une évolution des mentalités au sein de l’établissement », reconnait-il. Il affirme que les étudiants sont associés et impliqués dans les activités para académiques principalement le sport. A ce sujet, il affirme que l’équipe de Basket-ball de l’Ista a remporté le championnat de l’édition 2012-2013, celle de taekwondo est sortie championne de la ville de Kinshasa sans compter des médailles glanées dans les autres disciplines. Et il s’en félicite.
Actions à impact visible
En plus de deux ans à la tête de l’Ista, le Professeur Pierre Kasengedia, Dr en Sciences appliquées, option informatique, affirme avoir réalisé de nombreuses actions à impact visible au sein de l’établissement. Parmi ces actions, il y a l’assainissement du milieu, la réhabilitation de certaines infrastructures, l’implantation de l’académie CISCO (Centre de formation et de certification internationale dans le domaine des nouvelles technologies de l’information et de la communication).
Le Dg de l’Ista explique que l’académie Cisco forme des gens capables de concevoir, d’analyser, d’implémenter, de gérer, de dépanner des systèmes de réseaux téléinformatiques, Internet. Il a également parlé de l’implantation d’un laboratoire de contrôle des systèmes des télécoms et de la mise en place d’un centre de contrôle technique des véhicules qui sera inauguré dans les tout prochains jours. Un centre important en ce moment où le Gouvernement tient à remettre de l’ordre dans le secteur des transports en commun. On rappelle que les propriétaires des véhicules de marque Mercédès 207 ont reçu un sursis de 45 jours afin de se conformer aux exigences du gouvernement.
Alors le Centre de l’Ista en plus de trois autres déjà opérationnels permettra sans nul doute de réduire le coût. A l’actif du directeur du DG de l’Ista, il y a aussi la rénovation de la bibliothèque et du centre médical, la construction de la buanderie sur le home des étudiants et la réhabilitation de l’amphithéâtre financé par la Fondation Rawji. Autre réalisation et non de moindre, c’est l’implantation du Centre d’études et de recherches sur les énergies renouvelables. Le centre installé au sein de l’Ista fonctionne avec trois sources d’énergie notamment les panneaux solaires, l’électricité fournie par la Société nationale d’électricité, SNEL et le biocarburant. Le centre compte en son sein, le laboratoire de test des foyers améliorés communément appelés à Kinshasa Mbabola.
L’Ista veut être associé dans des projets de développement
Dans le cadre du projet « village congolais moderne » initié par le Président de la République, un projet qui vise à moderniser l’arrière-pays, le Dg de l’Ista affirme que son institution qui dispose d’une expertise avérée, peut fournir des solutions adaptées au milieu rural surtout en matière d’électricité. « L’Ista a démontré qu’il peut faire quelque chose, de grandes choses, nous sommes une institution stratégique. La révolution de la modernité ne peut pas avoir du succès si les ingénieurs ne sont pas impliqués ». Propos du Directeur général de l’Ista qui demande au gouvernement d’associer son établissement dans les projets de développement. Car l’expertise extérieure seule ne suffit pas et parfois elle est coûteuse et présente des limites.