Zinedine Zidane : L’affaire des diplômes manquants

Une plainte a été déposée contre Zinedine Zidane, qui entraîne actuellement l’équipe réserve du Real Madrid. Ce qu’on lui reproche ? L’utilisation d’un prête-nom qui lui permet d’entraîner la réserve du Real sans avoir les diplômes requis. L’ex joueur se défend, affirmant ne pas vouloir passer les certifications manquantes en trois mois en Espagne.

Zidane, coach de l’équipe réserve du Real Madrid.

Zidane, coach de l’équipe réserve du Real Madrid.

Suite à une plainte déposée contre lui, Zinedine Zidane est sorti du silence. On lui reproche de ne pas avoir les diplômes requis pour exercer en tant qu’entraineur de l’équipe réserve du Real Madrid. L’ex joueur riposte en affirmant ne pas vouloir passer ces diplômes : « Cela fait trois ans que je suis en train de passer mes diplômes en France. Je pouvais les passer en trois mois en Espagne. Or, justement, ce qui m’intéressait était de continuer à me former en France. J’y avais suivi ma formation de footballeur, je voulais m’y former comme entraîneur. Je suis Français. J’ai toujours essayé de faire les choses dans les règles », s’était-il expliqué dans le Figaro.  Une réponse légitime de la part de Zinedine Zidane, qui s’expose pourtant à une sanction.

Un gros risque de sanction          

En effet, cette situation expose Zinedine Zidane à une sanction. Le 10 octobre dernier, la fédération a envoyé une notification au Real Madrid, avec une « proposition de sanction ». L’entraîneur de l’équipe réserve pourrait être interdit d’exercice pendant trois mois, faute de détenir les titres nécessaires. Zinedine Zidane doit en effet posséder une licence de niveau 3 pour pouvoir entraîner le Real Madrid Castilla dans les règles. Pour lui, tout est question de jalousie. Il s’explique : « Il y a des envieux partout. En Espagne et ailleurs, celui qui a porté plainte a trouvé le moyen de faire parler de lui sur mon dos. Beaucoup d’autres entraîneurs sont dans mon cas et personne ne dit rien. Le syndicat des entraîneurs espagnols le sait, et sa position signifie: ‘Si on pointe Zidane du doigt, il faudrait alors pointer tous les autres’ ».