Légère baisse du cours du cuivre et maintien du prix du cobalt

Hôtel du Gouvernement à Kinshasa Gombe en RD Congo, (Photo BEF)

Hôtel du Gouvernement à Kinshasa Gombe en RD Congo, (Photo BEF)

Difficile de maîtriser les cours du cuivre sur le marché. Son prix a légèrement fléchi au 30 avril dernier par rapport à son niveau de la semaine d’avant. Selon la Troïka stratégique du 5 mai dernier, le prix du cuivre est passé de 6.730 Usd à 6.723 Usd la tonne. « Cependant, comparé à son prix à fin mars 2014, soit au 6.635 USD, le cuivre a enregistré une hausse de 1,31% », note le communiqué de la réunion du gouvernement consacrée au suivi de la situation économique et financière du pays. Par contre cette volatilité des cours n’affecte pas le cobalt dont le prix de la tonne s’est maintenu à 33.670,35 USD depuis un mois. Quant au cours du pétrole au 02 mai 2014, il a connu une baisse sur les deux marchés, comparé à celui de la semaine précédente. Il s’est établi à 108,68 USD (-1,36%) et 100,00 USD (-0,65%), respectivement à Londres et à New York. En ce qui concerne les prix des produits agricoles, comparés à leur niveau à fin mars, il est enregistré, au 30 avril, des hausses, exception faite pour le riz dont le prix a par contre baissé, affichant les tendances suivantes : 15,49 USD (-0,19%) pour le riz ; 185,00 USD (+1,04%) pour le maïs ; et 713,50 USD (+2,40%) pour le blé.

Stabilité du cadre macroéconomique à fin avril 2014

Au niveau national, les membres de la Troïka stratégique réunis autour du Premier ministre, soulignent que le cadre macroéconomique est resté stable à fin avril 2014. Le taux d’inflation hebdomadaire s’est situé à 0,027% (+0,002). En cumul annuel, il a atteint 0,528 % au niveau national. Comparé à l’objectif annuel de 4%, le taux d’inflation à fin d’année serait de 1,533%. Stabilité également au niveau du marché de change. Le segment indicatif a connu une légère appréciation de 0,2%, alors que le taux parallèle s’est déprécié de 0,3%. En effet, au 02 mai 2014, les taux sur ces deux marchés étaient respectivement de CDF 924,20/USD et CDF 933,75/USD contre CDF 925,92/USD et CDF 931,25/USD une semaine auparavant. Les réserves internationales sont à 1.829,65 millions USD, couvrant 8,8 semaines d’importations. Pas de changement aussi en ce qui concerne le taux directeur de la Banque Centrale du Congo qui est resté à 2,0%. Les opérations financières de l’Etat du mois renseignent, au 02 mai 2014, un solde général déficitaire de 56,9 milliards de CDF, provenant des recettes de 291,4 milliards CDF, et des dépenses de 348,3 milliards CDF. En cumul, le solde général est excédentaire de 218,3 milliards CDF. Au chapitre des dossiers spécifiques, les membres de la Troïka stratégique renseignent que la paie du mois d’avril lancée au 15 du mois, se poursuit dans les territoires à accès difficile. A ce sujet, ils ont chargé le ministre délégué aux Finances de préparer un rapport sur l’état d’avancement du processus de la bancarisation, qui sera examiné au cours de la prochaine réunion du lundi 12 mai prochain.

Rapport de l’OCDE

Sur le plan international, la Troïka a fait part du rapport de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE). Un rapport qui met un accent sur « les inégalités croissantes entre les plus riches et les ménages à revenus modestes, montrant que la croissance économique ne se repartit pas proportionnellement ». Pour la Troïka stratégique, bien que centré sur les pays membres de l’OCDE, les auteurs dudit rapport ont formulé des recommandations dont la portée concerne aussi bien les pays en développement. En effet, l’OCDE recommande aux pouvoirs publics d’entreprendre des réformes fiscales afin que des hauts revenus contribuent de façon équitable à l’effort fiscal. A cet effet, il est préconisé une batterie de mesures touchant entre autres aux rémunérations, aux bénéfices des sociétés, aux impôts sur les propriétés immobilières.