Les Chinois battent le record des visites collectives

Paris a vécu une arrivée touristique pittoresque. Un groupe de 6 400 Chinois a débarqué pour quatre jours de visite en France sur invitation de leur boss. 

6400 touristes chinois, employés de TIENS, en visite à Paris.

6400 touristes chinois, employés de TIENS, en visite à Paris.

Un patron chinois, Li Jinyuan, président du Conglomérat Tiens, a amené la semaine dernière en France, une délégation constituée de 6 400 salariés, sur les 12 000 que compte son entreprise, dans le cadre de la célébration des 20 ans d’anniversaire de son groupe.

Durant quatre jours de séjour dans l’Hexagone, ces agents ont visité pendant deux jours la ville de Paris et les deux autres jours celle de Nice, sur la Côte d’Azur. Ce voyage inhabituel  a nécessité une logistique de taille. Pour atteindre la France ces employés ont pris place à bord de 84 vols commerciaux. La France, dans le cadre de la promotion touristique, a pris des dispositions  qui s’imposaient afin de faciliter leur arrivée.  L’homme d’affaires chinois a eu le privilège d’être reçu par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, qui a salué son initiative, la qualifiant « d’extrêmement intéressante sur le plan culturel, sur le plan des échanges, sur le plan économique aussi », rapporte la presse française.

Ce voyage a été la fois un défi et une aubaine pour les professionnels du secteur touristique.  Des  clients comme Li, sont devenus une espèce rare. Pour la venue de ses employés, 140 hôtels de trois ou quatre étoiles ont été réservés. Les directeurs, quant à eux, ont préféré les palaces parisiens et monégasques. Pour leur dîner dans la capitale française, la délégation chinoise s’est retrouvée dans un vaste restaurant situé entre l’Opéra Garnier et la place Vendôme à Paris.

Récompenser ses meilleurs salariés

S’agissant du déplacement de ce gigantesque groupe, la Société nationale des chemins de fer de France (SNCF) a vendu 7 600 billets de train pour l’acheminement des Chinois  à Nice où les attendait, le soir venu, un grand spectacle organisé en leur honneur. Il faut également ajouter à ces frais ceux liés à la location d’une salle équipée de dix écrans géants et la réquisition de 146 bus pour les petits déplacements dans la région.  Les retombées économiques de ce séjour ont été estimées, selon la presse française, à entre 13 et 20 millions d’euros.

Selon le site internet de Tiens, Li Jinyuan est le président-directeur général du groupe Tiens. Il figure à la 24ème position sur la liste des hommes les plus riches de la Chine, d’après Forbes. Fondé en 1995 à Tianjin, au sud de Pékin, son groupe pèse 5 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Il opère aussi bien dans les biotechnologies et la santé que dans la formation et l’hôtellerie.

Par ce geste, ce patron pas comme les autres a décidé de récompenser ainsi ses meilleurs salariés. D’où ce «petit» voyage en France : deux jours à Paris et deux autres à Nice, où ses salariés ont eu droit à un séminaire de travail.
Dns le domaine touristique, les Chinois ont donc battu le record des visites collectives. Et la France, une fois de plus, a confirmé son statut de pays le plus visité au monde, selon les chiffres de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). Elle accueille un nombre toujours croissant de touristes en provenance de la Chine. Près de 85 millions d’étrangers visitent chaque année le pays, drainant ainsi plus de 150 milliards d’euros, ce qui représente 7 % du PIB national français, selon les chiffres des statistiques récentes.