Attaque de Nairobi: la police craint un bilan “bien plus élevé” que les 59 morts

 

[AFP] - Un cadavre est étendu par terre pendant que les policiers armés tentent entrer dans le centre commercial Westgate

[AFP] – Un cadavre est étendu par terre pendant que les policiers armés tentent entrer dans le centre commercial Westgate

NAIROBI, (AFP) – Le bilan de l’attaque islamiste contre le centre commercial Westgate de Nairobi pourrait être “bien plus élevé” que les 59 morts annoncés jusqu’ici, a affirmé une source policière kényane, juste après un assaut des forces de l’ordre contre le bâtiment.

Selon cette source, des policiers qui viennent de pénétrer dans le bâtiment ont vu de nombreux corps étendus à divers endroits.

“Il y a davantage de morts à l’intérieur et certains assaillants sont toujours armés et lancent des grenades et tirent sur les policiers,” a indiqué la source policière. Le bilan “pourrait être beaucoup, beaucoup plus élevé,” a-t-elle ajouté.

Juste avant, le centre de gestion de crise kényan, un organe gouvernemental, avait parlé d’une “importante” opération en cours pour tenter de neutraliser le commando islamiste, retranché dans le centre commercial depuis samedi à la mi-journée et détenant un nombre indéterminé d’otages.

Plus de 1.000 personnes ont été secourues depuis samedi dans le centre commercial de luxe, bondé de Kényans et d’expatriés venus faire leurs courses du week-end ou simplement attablés à la terrasse de cafés et de restaurants.

Mais selon les autorités kényanes, 10 à 15 assaillants se trouvaient encore dans le bâtiment dimanche.

L’attaque, qui a aussi fait au moins 175 blessés, a été revendiquée par les insurgés islamistes somaliens shebab.

Ces derniers ont dit avoir agi en représailles de l’opération militaire lancée par le Kenya en Somalie fin 2011.