La communauté internationale prête à soutenir la Ceni en conseils, supports et assistances techniques

Les membres du Bureau de la CENI notent les différentes interventions des Responsables des Partis politiques

Les membres du Bureau de la CENI notent les différentes interventions des Responsables des Partis politiques

La communauté internationale promet d’assister la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en termes de conseil, dans la production des supports et autres aides techniques susceptibles de favoriser un climat propice pour la tenue d’élections locales et générales meilleures et acceptables par tous. Ces mots ont été prononcés par Monsieur Jean Pascal Labille, ministre belge des entreprises publiques, de coopération et de développement, à l’issue d’une audience lui accordé le mardi 11 février dernier par le Président de la CENI, Mr l’Abbé Apollinaire Malumalu.

L’homme d’Etat belge a reconnu devant la presse les efforts entrepris par les membres de la CENI pour assurer un bon processus électoral à tous les niveaux. « Il y a certes des difficultés à surmonter, ce à quoi nous nous sommes engagés à voir dans quelle mesure nous pouvons les résoudre ensemble », a-t-il fait savoir.

En répondant à son tour aux questions des journalistes, l’Abbé président de la CENI a indiqué que cette rencontre qui fait suite à celle tenue dernièrement à Bruxelles du 18 au 25 janvier courant, montre l’importance que la Belgique place dans la poursuite du processus électoral en République Démocratique du Congo. « Il est important que les consultations se tiennent à plusieurs niveaux pour échanger sur les défis et les enjeux en tenant compte de ce que ces élections que nous allons organiser exigent comme moyen à mettre en jeux », a reconnu le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante CENI. L’Abbé Président a poursuivi en soulignant aussi l’aspect important de gestion de l’environnement électoral dans lequel notre pays se trouve avec cette bipolarité de la scène politique (majorité et opposition). La CENI doit tenir compte de cette réalité afin d’orienter les grandes décisions à prendre à la matière et la voix à suivre pour ce faire.

Toutefois, le Président de la CENI a invité la classe politique congolaise à la retenue et au respect des règles de jeux (grâce aux différentes lois et réglementations en vigueur) avec à l’occurrence le code de bonne conduite signé dernièrement par les partis politiques. Dans ce texte adoptés par tous, les uns et les autres ont des droits et de devoirs à respecter et à observer.

C’est pourquoi dans sa mission, en tant qu’institution d’appui à la démocratie, la Ceni est appelée à lancer des messages démocratiques à temps et à contre temps à toutes les parties prenantes au processus. Elle est aussi chargée de la régularité du processus électoral. C’est dans ce sens que l’Abbé Président a rappelé à tous que le train des élections est en marche et que chaque étape du processus doit respecter une feuille de route actuellement en consultation. La CENI va bientôt passer à la vitesse supérieure en publiant dans les prochains jours le calendrier électoral, a-t-il conclu.