La Fikin est loin d’être le baromètre de l’économie nationale

Placée en 2014 sous le signe du développement de la classe moyenne en RDC, l’édition foraine compte promouvoir les activités des petites et moyennes entreprises. Cette ambition bute à des difficultés, notamment celle de disposer des infrastructures adéquates. 

La Foire internationale de Kinshasa, Fikin, a ouvert officiellement ses portes depuis samedi. (Photo Radio Okapi)

La Foire internationale de Kinshasa, Fikin, a ouvert officiellement ses portes depuis samedi. (Photo Radio Okapi)

Initialement prévue pour le 5 juillet, la Foire internationale de Kinshasa a finalement ouvert ses portes le samedi 12 juillet dernier. Placée sous le thème : « Petites et moyennes entreprises (Pem) et Petites moyennes industries (Pmi), moteurs de développement en République démocratique du Congo », l’édition 2014 de la Fikin compte être le reflet de l’économie congolaise. Le ministre de l’Economie et Commerce, Jean-Paul Nemoyato, a voulu que cette édition contribue énormément au développement de la classe moyenne. Un éventail des produits des petites et moyennes entreprises y sont exposés. Mais le problème d’infrastructures pouvant permettre à ces sociétés à mieux exposer les produits, continue de se poser avec acuité.

Conscient de cette situation, le ministre de l’Economie et Commerce a estimé que cette situation s’érige en un handicap sérieux dans l’exécution optimale de la mission de cette foire. Cette dernière est appelée à faire de la promotion économique et commerciale du pays. Le ministre a promis de faire un plaidoyer auprès du gouvernement pour la réhabilitation de ces infrastructures et leur modernisation afin de permettre à la Fikin de jouer pleinement son rôle de vitrine et de baromètre de l’économie congolaise.

Sans cette société et les orchestres qu’elle sponsorise, la Fikin ne bougera pas.

une vendeuse habituée de la Fikin

Du côté des entreprises qui sont habituées à exposer ou à vendre leurs produits, l’on enregistre des signes de désistement. Une des grandes sociétés brassicoles de la place aurait indiqué qu’elle ne participera pas à l’édition 2014 de la Fikin. Selon certaines sources, le village habituellement occupé par cette société recevra d’autres exposants. Cette entreprise serait délocalisée vers d’autres sites accueillant des kermesses à travers la ville de Kinshasa et serait le sponsor officiel du grand festival de musique les ‘‘Francofolies’’ qui se tiendra, pour la première fois en Afrique, du 8 au 14 septembre 2014, dans la capitale congolaise.

«Sans cette société et les orchestres qu’elle sponsorise, la Fikin ne bougera pas», a avancé une habituée de cette foire, estimant que la présence d’autres entrepreneurs a toujours été frileuse.

Le ministre est, lui, resté optimiste et a lancé un appel à d’autres sociétés. « Pour reconstituer ces infrastructures et susciter l’espérance de retrouver ses allures d’il y a quelques décennies, je lance un appel à tous les investisseurs spécialisés dans la promotion commerciale et dans les activités de divertissement d’approcher la Fikin afin d’entrevoir la mise en place d’un partenariat public-privé gagnant-gagnant», a-t-il déclaré.

Comme à chaque édition, la foire a une spécialité, celle de mettre en exergue les activités des entreprises agro-industrielles, et cela déroulera du 12 juillet au 4 août. Le ministre Jean-Paul Nemoyato a aussi lancé un vibrant appel à la solidarité des opérateurs économiques et à une participation nombreuse des entreprises privées et publiques, de toute taille, à la présente édition foraine afin de marquer en lettre d’or, la place de choix que le gouvernement réserve au PME et PMI.

La Fikin est une manifestation internationale à caractère commercial, industriel, agricole et artisanal, organisée dans la commune de Limete (Kinshasa) en République démocratique du Congo. Elle est également le lieu où se déroule cette manifestation biennale. Toutes les années impaires, au mois de juillet, la Fikin accueille des participants internationaux. Les années paires, il s’y tient une rencontre nationale. De manière spéciale, en cette année 2014, plusieurs pays africains sont attendus à cette organisation foraine.

Sa première édition internationale s’est tenue du 30 juin au 14 juillet 1969. Plusieurs autres manifestations internationales y ont eu lieu. La Fikin est membre de l’Union des foires internationales (UFI) depuis 1973. En 1991, et ensuite en 1993, la Fikin, dans son édition nationale, a été victime des pillages dans la ville de Kinshasa. Depuis, elle tourne au ralenti.