Les 100 meilleurs leaders africains de demain

Ils ont moins de 40 ans et ils incarnent l’espoir du développement du continent dans un futur proche. L’Institut Choiseul les a identifiés et classés. Sur la liste, un Congolais : Eric Mboma,  directeur général de Standard Bank RDC.

Éric Mboma, directeur général de Standard Bank RDC, l’un des heureux élus.

Éric Mboma, directeur général de Standard Bank RDC, l’un des heureux élus.

« Choiseul 100 Africa. » C’est l’intitulé du classement des « leaders économiques de demain » établi par L’Institut Choiseul, un centre français de recherche en politique internationale et en géoéconomie, basé à Paris, et dont la mission est de promouvoir la gouvernance économique mondiale et de favoriser la performance et le rayonnement des institutions publiques et des entreprises françaises sur la scène internationale. Pour sa première édition, il a jeté son dévolu sur les jeunes entrepreneurs africains de 40 ans et moins, « appelés à jouer un rôle important dans le développement de l’Afrique dans un avenir proche ». Ils sont chefs d’entreprises florissantes, entrepreneurs à succès, investisseurs et porteurs de projets innovants, incarnant le dynamisme et le renouveau de tout un continent et symbolisent les espoirs de toute une génération, selon cette institution. « Longtemps considérée comme la grande oubliée de la mondialisation, l’Afrique s’installe peu à peu dans le paysage géoéconomique et s’impose durablement comme l’un des principaux moteurs de la croissance », indique Pascal Lorot, président de l’Institut Choiseul. Outre l’exploitation des ressources naturelles, l’Afrique a réussi à attirer un flux important de financements et beaucoup d’Africains participent à ce tournant important d’un continent qui avance et qui grandit. L’Institut Choiseul a voulu, par cette action, mettre en lumière l’action de ces jeunes leaders qui bâtissent l’Afrique d’aujourd’hui et préparent celle de demain. Ils sont nombreux à la tête de grandes entreprises, dans les Petites et moyennes entreprises (PME). Ils ont en commun l’excellence de leur parcours, des réseaux influents, un potentiel important et une capacité à entreprendre hors du commun.

Quarante-deux des 54 pays africains se retrouvent dans ce classement, résultat d’une étude menée entre 2013 et 2014. Les pays anglophones sont les plus représentés. A eux seuls, le Kenya (18 ressortissants), le Nigeria (18) et l’Afrique du Sud (17), comptent 53 leaders. La meilleure performance en Afrique subsaharienne francophone revient au Cameroun qui compte, pour sa part, dix ressortissants. Le Maroc est le premier pays d’Afrique du Nord avec 17 leaders sélectionnés. Mais les femmes restent minoritaires avec, seulement, 27 leaders. Dans l’ordre d’arrivée, le tout premier sur la liste est le Nigérian Igho Sanomi (39 ans), patron de Taleveras Group. La première femme arrive à la quatrième position. Il s’agit de l’Angolaise Isabel dos Santos (40 ans), fille de son père et patronne, entre autres, de la société de téléphonie mobile Unitel. Elle est suivie de la Sud-Africaine, Nomkhita Nqweni, sixième sur la liste, d’Absa Capital, et de l’Ivoirienne Janine Diagou Wodié, directrice générale de NSIA Banque, filiale du groupe d’assurances éponyme.

Un seul Congolais se retrouve dans ce top 100 : Éric Mboma. Directeur général de Standard Bank RDC depuis 2012 et administrateur à la Chambre de commerce et d’industrie franco-congolaise, il est classé à la 41ème place. Formé en RDC, en France et aux Etats–Unis, il est diplômé de l’ESCP-EAP et titulaire d’un MPA de l’université Harvard. Passionné de finance, il a rapidement accédé au poste d’associé dans le groupe Crédit Suisse Securities Ltd, où il était chargé de dossiers de fusions et acquisitions, tant dans la négociation pré-deal que dans la gestion post-deal. Il a, ensuite, pris la responsabilité des activités commerciales Afrique du groupe minier BHP Billiton, branche exploration, à Singapour, avant de rejoindre Standard Bank RDC.