Les projections de la croissance pour l’année 2014 estimées à 9,5%

Le Premier Ministre Augustin Matata Ponyo

Le Premier Ministre Augustin Matata Ponyo

Rendez-vous respecté à l’Hôtel du Gouvernement où le Premier Ministre a présidé le 17 février 2014 la septième réunion de l’exercice 2014 de suivi de la situation économique et financière du pays. La Troïka stratégique a regroupé outre le Chef du Gouvernement, le Ministre de l’Economie et Commerce, le Ministre délégué auprès du Premier Ministre, chargé des Finances, le Gouverneur de la Banque centrale du Congo et le Directeur de cabinet du Premier Ministre, rapporteur. Ensemble, sous la direction du Premier Ministre Augustin Matata Ponyo, ils ont passé en revue les recommandations de la réunion du lundi 10 février 2014, la synthèse de la situation économique et financière récente arrêtée au 14 février 2014 ainsi que les dossiers spécifiques. En ce qui concerne le premier point relatif à l’évaluation des recommandations de la réunion du lundi 10 février 2014, il a été noté que cinq des dix recommandations formulées au cours de la récente réunion ont été réalisées. Les cinq autres sont en cours de mise en œuvre, indique le communiqué du Service de presse de la Primature. Pour ce qui est de la synthèse de la situation économique et financière au 14 février 2014, il est projeté, au niveau international, une croissance moins dynamique par rapport au passé dans les économies émergentes. Cet élan serait lié au durcissement des conditions financières, suite aux contraintes du côté de l’offre, aux récentes interventions des pouvoirs publics et aux anticipations sur la politique monétaire américaine.

Les prix des matières premières à la hausse

La situation économique et financière au 14 février indique aussi une tendance à la hausse des prix des matières premières qui composent l’essentiel des exportations de la RDC. Le cours du cuivre s’est établi à 7.156,00 USD la tonne, soit une hausse de 0,67% par rapport à la semaine précédente. Quant au cobalt, son prix est passé à 31.707,90 USD la tonne, enregistrant une hausse de 1,63%. En ce qui concerne les produits pétroliers, les prix du baril ont connu des baisses sur les deux marchés de Londres et New York, où ils se sont situés respectivement à 109,10 USD (-0,43%), et 100,00 USD (-0,16%). S’agissant de principaux produits céréaliers, leurs prix ont connu des hausses, excepté pour le maïs, se présentant comme suit: 161,67 USD (-0,68%) pour le maïs ; 15,76 USD (+2,54%) pour le riz ; et 592,75 USD (+1,28%) pour le blé. Au plan national, le mois de janvier a enregistré une amélioration significative dans l’opinion des chefs d’entreprises, dont le solde brut est passé de +20,3% en décembre 2013 à 21,9% en janvier 2014. Les projections de la croissance pour l’année 2014 sont estimées à 9,5%, sur base des réalisations de production à fin novembre et décembre 2013.

-Le taux d’inflation hebdomadaire était à 0,033% (-0,003). En cumul annuel, il était de 0,179% au niveau national. En annualisé, le taux d’inflation à fin 2014 serait de 1,338%.

-Le taux de change du franc congolais s’est apprécié par rapport au dollar américain de 0,18% à l’indicatif, et a enregistré une légère dépréciation 0,08% sur le marché parallèle. Au 14 février, le taux était respectivement de 921,17 CDF/USD, et 937,75 CDF/USD.

-Les réserves internationales étaient à 1.778,48 millions, couvrant 8,5 semaines d’importations.

-Le taux directeur de la Banque Centrale du Congo est à 2,0% depuis le 08 novembre 2013.

La situation financière provisoire de l’Etat, au 14 février 2014, accuse un déficit de 37,6 milliards CDF, consécutif à des recettes de 125,7 milliards CDF, et de dépenses de 166,6 milliards CDF. Cette situation due à la paie du mois de février, déjà totalement libérée, devrait s’absorber d’ici à la fin du mois.

Le dernier point de la réunion de la Troïka stratégique lié aux dossiers spécifiques a traité du suivi de la paie des fonctionnaires. A ce sujet, le Gouvernement a annoncé que la paie du mois de janvier est totalement exécutée tant à Kinshasa qu’en provinces. Concernant la paie du mois de février 2014, elle a débuté depuis le 13 pour la ville-province de Kinshasa, et le 15 pour les provinces.

L’autre point abordé dans le registre des dossiers spécifiques concerne la Révision du décret –loi n°004/2001 du 31 janvier 2001 relatif au régime des opérations en monnaies nationale et étrangère en RDC. Dans le cadre du programme de dédollarisation, et fort de la stabilité du cadre macroéconomique qui se consolide depuis 2010, il a été décidé de revoir le décret sus évoqué. A cet effet, la Banque centrale avait soumis un projet à l’examen de la Troïka stratégique. Les membres ont demandé à la BCC de porter des amendements à certains articles donnant cours légal aux monnaies étrangères sur le territoire national, tout en veillant à une phase transitoire de mise en œuvre du décret en cours de révision.