Michel Losembe : « L’Association congolaise des banques est le moteur de la bancarisation »

Michel Losembe, DG de BIAC et Président de l’ACB

Michel Losembe, DG de BIAC et Président de l’ACB

Un nouveau départ pour Michel Losembe à la tête de l’Association congolaise des banques (ACB), et cela pour trois ans. Ainsi en a décidé l’assemblée générale élective de l’association, le 6 décembre 2013. A cette occasion, celui qui vient de succéder à lui-même a fait savoir à la presse que l’ACB est le moteur de la bancarisation. Le banquier, qui faisait ainsi le point des activités de l’exercice écoulé, a souligné par ce fait le rôle d’interface que joue son association avec le gouvernement de la République, notamment dans la bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires qui ne cesse de faire couler encre et salive depuis son instauration en 2012.

Selon lui, l’ACB est le moteur de la bancarisation dans la mesure où l’objectif de cette exaltante tâche est d’amener les millions de Congolais qui ne sont pas connectés au système financier à procéder à des transactions financières. Et d’ajouter: « nous contribuons à l’inclusion financière des populations et tout économiste qui se respecte dira qu’un secteur financier bien organisé peut servir de catalyseur à la croissance économique et encore à la pérennisation d’une économie forte ».

Abondant dans le même sens, l’Administrateur délégué de la Banque commerciale du Congo (BCDC) Yves Cuypers renchérissait que la bancarisation de la paie des fonctionnaires est importante, d’autant plus qu’en quelques mois, à peu près 800.000 fonctionnaires ont été bancarisés et que le processus va se poursuivre.

Restituant les travaux aussitôt après, Michel Losembe indiquait qu’il y a eu d’abord la réunion du comité de direction sortant, ensuite une assemblée générale élective. Chaque année, en effet, l’Association congolaise des banques se réunit pour faire le point de ses activités de l’exercice précédent et envisager les perspectives. Et une fois tous les trois ans,  l’assemblée ainsi réunie est élective. En ce qui concerne le comité de direction, le point a été fait sur les deux grands axes des préoccupations de l’Association, d’une part, et ses relations avec  la Banque centrale du Congo (BCC), d’autre part. Quant au deuxième volet, l’Association s’est penchée sur son rôle d’interface qu’elle joue avec le gouvernement, notamment dans la bancarisation de la paie des fonctionnaires.

A signaler enfin: outre le Président élu Michel Losembe de la BIAC, le nouveau comité directeur de l’ACB se présente comme suit : Mme Singa Boyenge de Fibank (1ère vice-présidente) ; Eric Mboma de Standard Bank (2ème vice-président) ; Assane Wazni de Sofibanque (3è vice-président). Célestin Tshibuabua de TMB conserve son fauteuil de Secrétaire général de l’Association.