« J’ai profité du sacrifice des autres »

Tim Cook, directeur général d’Apple.

Tim Cook, directeur général d’Apple.

Durant toute ma vie professionnelle, j’ai essayé de garder un minimum de vie privée. Je suis d’origine modeste, et je ne cherche pas à attirer l’attention sur moi. Apple est déjà l’une des compagnies les plus suivies de près au monde, et j’aime me concentrer sur nos produits et les choses incroyables que nos clients réalisent avec eux. En même temps, je crois profondément aux paroles de Martin Luther King, qui disait : « La question la persistante et la plus urgente de la vie, c’est Qu’est-ce que je fais pour les autres ? » Je me pose souvent cette question, et j’ai réalisé que mon désir de vie privée m’a empêché de faire quelque chose de plus important. C’était ma conduite jusqu’à aujourd’hui. Pendant des années, j’ai été tout à fait franc avec beaucoup de personnes sur mes préférences sexuelles. Nombre de mes collègues d’Apple savent que je suis homosexuel, et il me semble qu’il n’y a aucune différence dans leur façon de se comporter à mon égard. Bien sûr, j’ai eu la chance de travailler dans une entreprise qui aime la créativité et l’innovation et sait que cela ne peut prospérer que lorsque vous comprenez les différences des gens. Tout le monde n’est pas aussi chanceux. Bien que je n’aie jamais refusé d’admettre ma sexualité, je ne l’ai jamais non plus reconnue publiquement jusqu’à présent. Soyons clairs : je suis fier d’être homosexuel, et je considère le fait d’être homosexuel comme le plus grand des cadeaux que Dieu m’a offerts. Etre homosexuel m’a permis de comprendre profondément ce que signifie faire partie d’une minorité et m’a donné un aperçu des défis auxquels d’autres groupes minoritaires sont confrontés chaque jour. Cela m’a rendu plus compréhensif, ce qui a conduit à une vie plus riche. Bien que cela ait été étrange et parfois inconfortable, j’ai eu confiance dans le fait d’être moi-même, de suivre ma propre voie, de me placer au-dessus de l’adversité et de la bigoterie. Cela m’a aussi donné une peau de rhinocéros, qui est bien utile lorsque vous êtes le directeur général d’Apple. Le monde a beaucoup depuis l’époque où j’étais gosse. L’Amérique se dirige vers le mariage pour tous, et les figures publiques qui se sont déclarées homosexuelles ont aidé au changement des perceptions et rendu notre culture plus tolérante. Il y a encore des lois dans les textes dans la majorité des états, qui autorisent les employeurs à virer des gens en se basant uniquement sur leur orientation sexuelle. Il y a beaucoup d’endroits où des propriétaires peuvent expulser des locataires pour leur homosexualité, où on peut nous défendre d’aller visiter des partenaires malades et de partager leurs héritages. Des millions de personnes, particulièrement des jeunes, sont confrontés chaque jour à la peur et aux abus sexuels à cause de leur orientation sexuelle. Je ne me considère pas moi-même comme un militant, mais j’ai réalisé à quel point j’ai profité du sacrifice des autres. Si en apprenant que le directeur général d’Apple est homosexuel peut aider quelqu’un qui se bat d’accepter ce qu’il ou elle est, ou de réconforter quiconque se sent seul, ou d’inspirer aux gens l’idée de mettre l’accent sur leur égalité, alors c’est en échange de ma propre vie privée. Je reconnais que ce n’était pas un choix facile. La vie privée reste importante pour moi, et j’aimerais m’accrocher à une petite partie d’elle. J’ai fait d’Apple l’œuvre de ma vie, et je continuerai de passer virtuellement mon temps de veille concentré pour être le meilleur directeur général qui soit. C’est ce que nos employés méritent – et nos clients, promoteurs, actionnaires, et nos partenaires fournisseurs le méritent également. Une part importante du progrès social c’est de comprendre qu’une personne n’est pas déterminée uniquement par sa sexualité, sa race ou son sexe. Je suis un ingénieur, un oncle, un amoureux de la nature, un dingue de fitness, un enfant du Sud, un fanatique de sports, et beaucoup d’autres choses. J’espère que les gens respecteront mon envie de me concentrer sur les choses qui me plaisent et le travail qui me procure de la joie. La société que je suis si heureux de diriger a longtemps plaidé pour les droits de l’homme et l’égalité pour tous. Nous avons pris une position ferme pour soutenir une loi sur l’égalité sur le lieu de travail devant le congrès, tout comme nous nous sommes mobilisés pour le mariage pour tous dans notre état natal de Californie. Et nous n’avons pas mâché nos mots en Arizona quand le pouvoir législatif de cet état avait voté une loi discriminatoire dirigée contre la communauté gay. Nous continuerons à nous battre pour nos valeurs, et je crois que n’importe quel directeur général de cette incroyable entreprise, indépendamment de la race, du sexe, de la tendance sexuelle, agirait de la même façon. Et je continuerai personnellement de me battre pour l’égalité de tous jusqu’à ce que je passe l’arme à gauche. Quand j’arrive à mon bureau chaque matin, je suis accueilli par des photos encadrées de Martin Luther King et Robert F. Kennedy. Je ne prétends qu’écrire ceci m’élève à leur niveau. Tout ce que cela fait c’est de me permettre de regarder ces images et de savoir que je fais ma part, pourtant petite, pour aider les autres. Nous pavons ensemble le chemin ensoleillé vers la justice, brique par brique. Voici ma brique.