Les chances de Mazembe et de V. club pour la finale

Qualifiés pour le dernier carré de la Ligue des champions africaine, les deux représentants de la RDC sont à un pas d’accéder à la finale. 

Une finale 100% congolaise reste possible. (Radio Okapi)

Une finale 100% congolaise reste possible. (Radio Okapi)

Comme en quart de finales, les deux formations congolaises sont à un pas d’accéder à la finale de cette grande compétition continentale. Mais quelles sont les chances de chacun, face aux adversaires maghrébins tout aussi coriaces ? En demi-finale, le Tout-Puissant Mazembe de Lubumbashi, qui a terminé premier du groupe A, va croiser le fer avec l’Entente sportive de Sétif (Algérie). Sur papier, le quadruple champion d’Afrique garde un avantage, à la fois, historique et circonstanciel, sur son adversaire direct. Avantage historique : la formation chère à Moïse Katumbi est, depuis plus d’une décennie, une habituée de cette phase de la compétition, contrairement aux Algériens qui, eux, sont plus présents en coupe de la CAF (Confédération africaine de football). Bien que cette nouvelle génération, composée essentiellement des joueurs expatriés, doive encore prouver ce dont elle est capable, Mazembe porte toujours l’étoffe d’un des plus grands clubs du continent. Ce, malgré le départ de plusieurs joueurs, notamment Mputu Trésor et Alain Kaluyituka Dioko.

La bonne mine d’un non-favori 

Les matches aller des demi-finales sont programmés pour le week-end du 19, 20 et 21 septembre prochains.

Avantage circonstanciel : le TP. Mazembe va livrer son match retour à domicile, pour avoir terminé en tête de son groupe, grâce à une différence de bus favorable, devant l’As. V. club. Le club de la capitale qui, lui, ne part pas favori, sur papier, devant un expérimenté, le Cercle sportif Sfaxien de la Tunisie. Contrairement à Mazembe, les « Banambongo » signent leur première dans cette phase de la compétition. Mais, l’on n’arrive pas à ce niveau sans engranger, durant son parcours, expérience et confiance. Deux facteurs importants qui, sans nul doute, ont permis à cette formation d’aller notamment s’imposer, au terme d’une partie réussie, au Caire face au grand Zamalek (1-0), en cinquième journée des phases de pools et mettre en difficulté, le TP Mazembe, lors de la dernière journée, au stade Tata Raphael, en dépit du score vierge de la rencontre (0-0). La bonne mine technique et tactique actuelle des poulains de Florent Ibenge, leur donne certainement les raisons d’y croire, malgré qu’ils vont jouer leur qualification à l’extérieur.