Mazembe et V. Club prennent une sérieuse option pour les demi-finales

Les deux représentants congolais dans la prestigieuse compétition interclubs du continent se sont bien comportés le week-end dernier, lors de la phase retour des quarts de finale. Ils gardent toutes leurs chances d’accéder au dernier carré.

 

L’équipe de l’As Vita club, lors du match contre Al Hilal du Soudan au stade Tata Raphael.

L’équipe de l’As Vita club, lors du match contre Al Hilal du Soudan au stade Tata Raphael.

Il a fallu attendre les dernières minutes de la partie pour que l’Association sportive V. club arrache les trois précieux points de la victoire face à l’équipe soudanaise d’Al Hilal, le dimanche 27 juillet, au stade Tata Raphael de Kinshasa. A l’arrachée, les vert et noir de la capitale se sont imposés (2-1) après avoir été menés jusqu’à la fin du dernier quart d’heure du match. La libération est venue grâce à un auto-bus du défenseur soudanais, Dama Sami (80e minute) et une réalisation, sur pénalty, de l’avant-centre, Tagy Agiti Etekiama qui a libéré tout un stade à la 94e minute.

Au Caire, le Tout Puissant Mazembe avait, au moins, besoin d’un match nul pour consolider sa place de leader de ce groupe. Et, la formation katangaise l’a fait, face au Zamalek qui, lui, était obligé de l’emporter pour rester dans la course aux deux premières places du groupe, synonyme d’une qualification pour les demi-finales. Aucune de ces deux équipes n’a réussi à trouver la faille dans la défense adverse, dans un match resté presque indécis jusqu’à la dernière minute du jeu. Pendant le premier quart d’heure, les deux équipes se rendent coup pour coup. Les attaquants de Mazembe tentent d’inquiéter le gardien égyptien avec des frappes lointaines. Ce qui oblige ce dernier à concéder quelques corners. Du côté de Zamalek, l’on procède par des contre-attaques pour tenter de prendre les congolais de court. A la 16ème minute, l’arbitre siffle un penalty pour une faute sur un joueur égyptien dans la surface de réparation congolaise. Mais Zakaria n’arrive pas à tromper Kidiaba qui part du bon côté et dévie le tir de l’attaquant égyptien. Le reste de la première mi-temps est plutôt terne. Mazembe maîtrise le jeu sans être très dangereux dans les vingt derniers mètres. Du côté de Zamalek, comme au match aller, ils peinent à trouver la bonne formule pour percer les lignes congolaises. En définitive, le match s’est soldé par un nul vierge (0-0).

La bonne affaire

Ces deux résultats font les affaires des clubs congolais qui gardent la tête de ce groupe A, avec 7 points chacun, à deux journées de la fin des phases de poules. Comme il a été une première de voir deux clubs du pays accédé, pour une même édition, en quarts de finale de cette ligue des champions de la Confédération africaine de football (CAF), l’on est bien parti pour que le même scénario se répète, cette fois-ci, en demi-finale. Tout va dépendre, dès lors, de la manière dont chacun va aborder ses deux derniers matches. V. club aura la lourde mission d’aller chercher au moins un point, lors de la prochaine journée, en Egypte avec le Zamalek qu’il avait battu en aller (2-1). Mazembe, quant à lui, va accueillir dans son stade de Kamalondo, les soudanais de Al Hilal. Les deux clubs congolais pourront se croiser à la dernière journée, au stade Tata Raphael. Ils ont donc, pour le moment, tout leur destin en mains.