Roland-Garros : Stan Wawrinka, vainqueur de l’édition 2015

Le 7 juin, c’est le jeune suisse Stan Wawrinka, qui a remporté la grande finale masculine de Roland-Garros face à un Novak Djokovic à bout de nerfs. 

Le tournoi de Roland-Garros a offert 1 800 000 euros au vainqueur.

Le tournoi de Roland-Garros a offert 1 800 000 euros au vainqueur.

Score du match : 4-6, 6-4, 6-3, 6-4. Les premiers mots du vainqueur ? « J’ai fait le match de ma vie ». Effectivement, le sportif de trente ans a tout donné pour remporter son deuxième titre du Grand Chelem, après l’Open d’Australie de 2014. Un match qui aura duré 3h12 de suspense puisque les deux joueurs se sont très bien défendus.

Pourtant, Novak Djokovic était à deux doigts de craquer, note le site Scan Sport. Après avoir perdu le deuxième set, le Serbe, 28 ans, a perdu son sang froid. Le meilleur moyen d’exprimer sa colère ? Il a brisé sa raquette sur le sol devant les spectateurs abasourdis. Il faut dire qu’il désirait, plus que tout, réussir le Grand Chelem, après son triomphe à l’US Open 2014. Numéro 1 mondial, l’homme a du mal à supporter la défaite.

Bonne nouvelle : Roland-Garros n’oublie pas ses qualifiés. Pour une défaite au premier tour des qualifications, le joueur ou la joueuse touchera 3 000 euros, soit 250 de plus qu’en 2014. Pour un revers au deuxième tour, 6 000 euros, soit 500 de mieux par rapport à l’année dernière. Et enfin, pour une élimination au dernier tour, 12 000 euros, soit 1 000 de plus en un an. Sur l’ensemble du tournoi en simple – hommes et femmes confondus -, Roland-Garros a distribué en 2015 une enveloppe de 21 904 000 euros, soit une augmentation de 13,21% par rapport à l’édition 2014.

Wimbledon paie mieux que Roland-Garros

Le tournoi parisien ne fait pas figure de bon élève au classement du prize-money le plus généreux en Grand Chelem lors des qualifications, écrit Le Scan Sport. Roland-Garros reste très loin du Wimbledon britannique. Le temple du tennis offre 4 708 euros pour un premier tour ; 9 415 euros pour un deuxième tour, et 18 832 euros pour une élimination aux portes du grand tableau.

Le dauphin du tournoi londonien fait déjà bien plus pâle figure. En effet, l’US Open donne 4 094 euros pour un premier tour ; 7 902 euros pour un deuxième tour, et 12 036 euros pour un troisième tour. Des gains finalement assez proches de ceux distribués par Roland-Garros.

Devancé par Wimbledon et l’US Open, le tournoi de la porte d’Auteuil pourra cependant se consoler avec un prize-money en faveur des qualifiés supérieur à celui de l’Open d’Australie. Le Grand Chelem de l’Asie et du Pacifique distribue au minimum 2 844 euros et au maximum 11 376 euros. Malgré des gains différents, les quatre tournois du Grand Chelem respectent tous, en revanche, la parité hommes-femmes pour distribuer leur prize-money.

Après deux semaines âprement disputées sur la terre battue parisienne, le vainqueur de Roland-Garros ne décroche pas seulement la gloire. Il remporte aussi un joli chèque. Le successeur de Rafael Nadal a empoché également une coquette somme pour garnir son compte en banque.

Combien touche le vainqueur ?

Cette année, les organisateurs ont encore été plus généreux que l’année dernière. En effet, le tournoi a décidé d’offrir 10% de gains supplémentaires au vainqueur, tout comme au finaliste. L’unique rescapé du tournoi gagne donc un chèque de 1 800 000 euros, contre 1 650 000 en 2014. Une somme généreuse qui devrait permettre à l’heureux lauréat de réaliser ses rêves et de combler de bonheur son entourage. Quant au finaliste, il doit se contenter de 900 000 euros, soit 75 000 euros de plus par rapport à l’an dernier. Un montant suffisant pour atténuer le chagrin et repartir vers l’avant.

Si la somme offerte au vainqueur de Roland-Garros est relativement mirobolante, elle n’en reste pas moins bien plus faible que celle distribuée dans les autres tournois du Grand Chelem. Ainsi, le premier de la classe n’est autre que l’US Open. Dans la légendaire démesure américaine, Flushing Meadows possède le plus grand court de tennis du monde avec le Arthur Ashe Stadium et ses 22 500 places. Mais aussi le plus gros chèque : 2 699 700 euros soit 3 000 000 dollars américains.

Derrière l’US Open, on retrouve Wimbledon avec 2 418 592 euros et l’Open d’Australie avec 2 127 344 euros. Même si Roland-Garros se situe à la dernière position du classement, il n’en perd pas pour autant sa valeur historique. Nul doute que Stan Wawrinka a été au septième ciel en soulevant la Coupe des Mousquetaires le 7 juin 2015.