Vita Club tombe les armes à la main

Le rêve des Dauphins noirs de ramener au pays le prestigieux trophée continental interclubs s’est envolé au terme de quatre-vingt-dix minutes de jeu à Blida, en Algérie. Le club congolais n’a pas perdu le rencontre, mais il paie cher les deux buts encaissés à domicile au match aller.

Florent Ibenge, entraîneur de Vita Club et de l’équipe nationale.

Florent Ibenge, entraîneur de Vita Club et de l’équipe nationale.

Pas de miracle pour les poulains de l’entraîneur Florent Ibenge ! En concédant un match nul (1-1), le 1er novembre, au stade Mustapha Tchaker de Blida face aux Algériens de l’Entente sportive de Sétif, les joueurs de l’Association sportive Vita Club rentrent au pays sans le trophée tant attendu de la 18ème Ligue des champions de la Confédération africaine de football (CAF). Le score décevant de deux buts partout réalisé au match aller, le 26 octobre au stade Tata Raphaël, a pesé lourd dans la balance. Au terme des deux rencontres, il y a eu égalité entre les deux équipes (3-3), mais les Algériens l’emportent par la logique du nombre de buts marqués à l’extérieur. L’égalisation, à la 53ème minute, de Lema Mabidi, réagissant à l’ouverture du score de l’Algérien Sofiane Younès (47ème minute), n’aura donc pas été suffisante. Pourtant, les Vert et noir avaient toutes les armes en main pour faire la différence face à un adversaire relativement prenable. Mais l’équipe congolaise n’a jamais vraiment cru en ses chances et s’est illustrée par une certaine nonchalance. Au niveau offensif, son buteur maison, Firmin Mubele Ndombe (co-meilleur buteur de la compétition avec six réalisations) ou encore son avant-centre ougandais, Junior Yunus Sentamu, n’ont pas donné une prestation à la hauteur de l’enjeu. En plus, un laxisme défensif constaté durant la rencontre a même conduit au but algérien.

Deuxième faux pas             

Les Vert et noir avaient toutes les armes en main pour faire la différence face à un adversaire relativement prenable. Mais l’équipe congolaise n’a jamais vraiment cru en ses chances et s’est illustrée par une certaine nonchalance lors de la rencontre retour.

C’est pour la deuxième fois de son histoire que Vita Club échoue en finale de cette compétition. Les Dauphins noirs avaient perdu la finale, en 1981, toujours face à un autre club algérien, la Jeunesse sportive de Kabylie (1-0, 4-0). Après plus de 41 ans d’un passage à vide au niveau continental, cette saison paraissait la bonne. L’équipe a fait une campagne africaine honorable, ne perdant qu’un seul match, depuis le début de la phase de groupes, face au Tout-Puissant Mazembe, à Lubumbashi (0-1). Grand aura été l’espoir de rééditer l’exploit de 1973, quand le club a remporté la Coupe des clubs champions, l’ancienne appellation de la Ligue des champions de la CAF, face aux Ghanéens d’ Ashanti Kotoko de Kumasi. Il ne faudra pas attendre la saison prochaine pour voir l’AS Vita Club tenter un autre coup d’essai pour un sacre dans cette compétition. Ayant terminé en troisième position en Ligue nationale, derrière Mazembe et Sanga Balende, elle ne jouera que la Coupe de la confédération.

Le bourreau des Congolais              

Lors de cette édition, deux clubs congolais ont réussi à atteindre, une première, le stade des demi-finales : Vita Club et Mazembe. Mais, à la fin de la compétition, aucun n’a pu soulever le trophée. Leur bourreau s’appelle l’Entente sportive de Sétif. Après avoir empêché une finale 100 % congolaise en éliminant le Tout-Puissant Mazembe en demi-finales (victoire 2-1 à Sétif et défaite 2-3 à Lubumbashi), les Algériens ont arraché leur deuxième sacre dans cette compétition, après celui de 1988, face à une équipe zaïroise qu’ils avaient également réussi à éliminer en 2012, à l’étape des 16èmes de finale de la même compétition (0-0/2-3).


 

INFO BOX

Quelques meilleurs résultats de Vita Club dans les compétitions africaines : 

  • Coupe d’Afrique des clubs champions : vainqueur en 1973, finaliste en 1981, demi-finaliste en 1978 et 1994 ; quarts de finaliste en 1975.
  • Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe : demi-finales en 1976 et 2002 ; quarts de finale en 1979, 1982 et 1983.
  • Coupe de la CAF : demi-finales en 1996.
  • Coupe de la Confédération : quarts de finale en 2009.
  • Challenge Vodacom/Afrique du Sud : vainqueur en 2004.